Visite de Sa Majesté le Roi Abdallah II (3 juillet 2012) [ar]

Visite du roi Abdallah II en France (3 juillet 2012)

Sa Majesté le Roi Abdallah II de Jordanie s’est rendu en visite à Paris le mardi 3 juillet. A cette occasion, il a été reçu par le Président de la République, M. François Hollande, en présence du ministre des Affaires étrangères, M. Laurent Fabius.

Cet entretien a permis d’évoquer les principaux sujets de l’actualité internationale et régionale en particulier la grave crise en Syrie. Le Président de la République a rappelé la condamnation, par la France, de la poursuite de la répression sanglante et réaffirmé son soutien à la mission de M. Kofi Annan, envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue arabe, et à la mise en œuvre effective du plan de paix adopté à Genève, samedi dernier. Ce plan prévoit en particulier la création d’un organe de transition doté des pleins pouvoirs exécutifs, agréé par l’opposition syrienne, et capable de restaurer la confiance et de mettre un terme à la répression.

La France est déterminée à agir notamment au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies pour favoriser la mise en œuvre de ce plan et accroître les pressions de la communauté internationale en faveur d’une transition politique en Syrie. Elle poursuit activement ses contacts avec ses partenaires internationaux, dans la perspective de la prochaine réunion du groupe des amis du peuple syrien, le 6 juillet à Paris, à laquelle l’opposition syrienne sera largement représentée. Le Président de la République a remercié la Jordanie d’avoir confirmé sa participation à cette réunion et a salué sa mobilisation pour accueillir près de 130 000 Syriens qui fuient la répression.

Les deux chefs d’Etat ont également évoqué le processus de paix israélo-palestinien. Le Président de la République a salué l’engagement de la Jordanie pour la relance du processus de paix et la reprise d’un dialogue constructif entre les deux parties au bénéfice d’une solution négociée, la seule à même de mettre un terme au statu quo actuel. Ils sont convenus de coopérer étroitement à la réalisation de cet objectif qui contribuera à instaurer la stabilité et la sécurité dans la région.

Au cours de ce premier entretien entre les deux chefs d’Etat, le Président de la République a rappelé son attachement à l’amitié entre la France et la Jordanie et sa volonté d’approfondir le partenariat entre les deux pays dans tous les domaines : politique, économique, universitaire, scientifique et culturel. Alors que la Jordanie est engagée dans un processus profond de réformes politique, économique et sociale visant à répondre aux aspirations du peuple jordanien, le chef de l’Etat a souligné la volonté de la France de la soutenir activement à titre bilatéral, dans le cadre de l’Union européenne et du partenariat de Deauville du G8.

A titre bilatéral, la France a répondu à la demande de soutien dans le domaine de l’énergie, en apportant une aide budgétaire de 150 millions d’euros dont une première tranche de 100 millions d’euros sera rapidement versée.

Enfin, le Président de la République a exprimé le souhait d’avoir avec les autorités jordaniennes une concertation politique étroite et confiante.

Le Roi s’est également entretenu avec le Premier ministre et le Président de l’Assemblée Nationale, et a rencontré le groupe d’amitié France-Jordanie du Sénat.

Voir le communiqué de la Présidence de la République

Dernière modification : 26/07/2015

Haut de page