Visite de M. Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes en Jordanie et en Israël (17-18 novembre 2009)

IMG_9163[1]
Bernard Kouchner et Mahmoud Abbas, le 17 novembre à Amman

Bernard Kouchner s’est rendu au Proche-Orient les 17 et 18 novembre Il a rencontré à Amman le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, le Premier ministre jordanien Nader Dhahabi, et son homologue jordaniens Nasser Joudeh.
En Israël, il s’est entretenu avec le président Shimon Peres le premier ministre Benyamin Netanyahou, le ministre de la Défense Ehud Barak et son homologue Avigdor Lieberman.

B. Kouchner et N. Judeh
Bernard Kouchner et Nasser Judeh le 17 novembre 2009 à Amman

A tous ses interlocuteurs, israéliens, palestiniens jordaniens, il a fait part du sentiment d’urgence de la France qu’il y avait à reprendre les négociations en vue de la création d’un Etat palestinien viable, indépendant et démocratique, vivant en paix aux côtés d’Israël dans des frontières sûres et reconnues, sur la base des résolutions du CSNU et de l’initiative arabe de paix. Pour ce faire, il a réaffirmé le soutien de la France à l’Autorité palestinienne, et à son président, Mahmoud Abbas, et sa conviction que le Président Abbas est, pour Israël, un véritable partenaire pour la paix’’

kouchne
Bernard Kouchner et Nader Dhahabi, le 17 novembre 2009 à Amman

La visite est intervenue dans le contexte de l’annonce de nouvelles constructions à Gilo. Le Ministre a souligné que cette décision était regrettable. La reprise du processus de paix reste notre priorité

Bernard Kouchner a par ailleurs signé avec le Croissant rouge palestinien une convention de financement de 2 millions d’euros pour la réhabilitation de l’hôpital al-Quds de Gaza, gravement endommagé durant les événements de l’hiver dernier. La signature de cette convention témoigne de la mobilisation continue de la France pour les Gazaouis et de notre volonté concrète d’améliorer leurs conditions de vie. Le ministre a indiqué placer beaucoup d’espoirs dans la mise à exécution rapide de cette convention. Les autorités françaises restent en étroit contact avec les autorités israéliennes à cet égard.

Dernière modification : 23/07/2015

Haut de page