Signature d’une convention de financement avec CARITAS Jordanie

PNG

Communiqué de presse Signature d’une convention de financement avec CARITAS Jordanie (13 juin 2017 – Résidence de France, Amman)

JPEG

L’Ambassadeur de France, S. Exc. M. David BERTOLOTTI, a signé le 13 juin 2017 avec le représentant de CARITAS en Jordanie, M. Waël SULEÏMAN, une convention de financement d’un montant de 250 000 € destinée à soutenir pendant une année supplémentaire le programme d’aide à la formation et à l’insertion professionnelle de réfugiés irakiens vivant à Madaba. La plupart de ces réfugiés ont fui le nord de l’Irak en 2014.

Ce programme, déjà financé par la France l’an dernier pour un montant équivalent, consiste à soutenir la création de petites activités économiques, en lien notamment avec la vocation touristique de Madaba, comme par exemple la réalisation de mosaïques. Cette année, en plus de Madaba, ce projet sera élargi à une petite communauté de réfugiés irakiens vivant à Kerak.

« La France demeure très attachée au respect de la liberté d’opinion et de conviction, y compris religieuse et, à ce titre, à la diversité confessionnelle du Moyen-Orient. Elle continuera d’agir en ce sens » a déclaré l’Ambassadeur de France. Il a également rappelé les conclusions de la Conférence du 8 septembre 2015 à Paris sur les victimes de violences religieuses et ethniques au Moyen-Orient, co-présidée par la France et la Jordanie, où les participants avaient exprimé leur volonté d’agir pour protéger cette diversité culturelle, religieuse, patrimoine inestimable pour la région et l’humanité.

Le projet de Caritas s’inscrit dans ce cadre et est financé par le fonds du ministère des Affaires étrangères français pour soutenir les victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient, dont la création a été annoncée lors de la Conférence de Paris.

Le 24 mai 2017, une conférence de suivi a été organisée à Madrid pour réaffirmer le soutien de la communauté internationale à la diversité culturelle au Moyen-Orient, dont l’objectif est de permettre à tous les habitants de la région, sans distinction, de vivre chez eux en sécurité et d’y jouir d’une pleine citoyenneté.
Une infographie détaillant l’action de la France en faveur des populations victimes de persécutions ethniques et religieuses accompagne ce communiqué de presse.

Dernière modification : 14/06/2017

Haut de page