Projets Mer Rouge-Mer Morte : convention d’affaires franco-jordanienne

une convention d’affaires a réuni le 15 décembre 2009 les entreprises françaises intéressées par les projets Mer Rouge-Mer Morte et les acteurs publics et privés jordaniens impliqués dans ces projets.

Le 15 décembre 2009
(Amman – Hôtel Intercontinental)

A l’initiative de l’Ambassade de France en Jordanie et du Ministère français de l’Energie et de l’Environnement, en partenariat avec le Ministère jordanien de l’eau et de l’Irrigation et du Jordan Investment Board une convention d’affaires a réuni le 15 décembre les entreprises françaises intéressées par les projets Mer Rouge-Mer Morte et les acteurs publics et privés jordaniens impliqués dans ces projets.

Alstom, Areva, Bureau Veritas , , Ecomed, Saint-Gobain Pont à Mousson, Société du Canal de Provence, Suez Environnement, Veolia, Vinci, ainsi que M. Jean-Michel Linois, représentant français pour les projets régionaux d’aménagement hydraulique ont participé à ces rencontres ouvertes par M. Mohamad Najjar, ministre de l’Eau et de l’irrigation et par Mme Corinne Breuze, Ambassadeur de France en Jordanie.

La matinée du 15 décembre a été consacrée à une présentation des projets par le ministère de l’Eau et de l’irrigation et le Jordan Investment Board ainsi qu’à trois ateliers sectoriels : travaux publics et d’aménagement hydraulique, dessalement et traitement de l’eau, énergie.

Cette convention d’affaires participe de l’engagement français dans les projets régionaux en matière d’eau et d’énergie, conformément à la volonté commune du Roi Abdallah II de Jordanie et du Président de la République française Nicolas Sarkozy. La France, très consciente des défis posés par les déficits hydriques de la Jordanie et les conscéquence à moyen et long terme du changement climatique, a été l’un des initiateurs du Trust Fund de la Banque Mondiale pour le projet Mer-Rouge – Mer Morte. Elle souhaite que ses bureaux d’études et ses entreprises participent aux solutions envisagées par les autorités jordaniennes. A ce titre, l’Agence française de développement s’est investie dans les grands projets eau en Jordanie (Disi-Amman).

La rencontre a été organisée par Ubifrance , l’agence française pour le développement international des entreprises.

Dernière modification : 07/12/2011

Haut de page