Le groupement médical français à Zaatari

JPEG
droits réservés ECPAD

C’est le 9 août 2012 qu’une petite centaine de militaires français, à la demande des autorités jordaniennes, est venue apporter sa contribution à la Jordanie dans la gestion de la crise syrienne, par une aide médicalisée aux victimes des combats et un soutien sanitaire aux réfugiés du camp de Zaatari. Depuis la mi-mars , la structure a évolué, et le groupement médical français dispose désormais d’une structure médicale d’accueil des urgences adaptée aux besoins médicaux : un médecin généraliste, deux médecins urgentistes, quatre infirmiers, trois aides-soignants, une manipulatrice radio et deux auxiliaires sanitaires.

Dans le camp de Zaatari, les militaires français coordonnent leur action, sous l’égide des autorités jordaniennes, avec celles de l’UNHCR, de l’UNICEF, de nombreuses ONG et des représentants d’autres nations, notamment leurs homologues marocains.

Le centre de vaccination, monté par les militaires français et dirigé par un médecin épidémiologiste, a déjà permis de vacciner plusieurs dizaines de milliers d’enfants contre la rougeole et la poliomyélite. Le soutien médical apporté par la France aux réfugiés à Zaatari est particulièrement apprécié par la population.

Voir aussi :

- Visite de M. Kader Arif en Jordanie (25 décembre 2012)

- Visite du ministre de la Défense en Jordanie (12-13 septembre 2012)

- Remise des insignes de la LH au médecin en chef Dosseh (10 octobre 2012)

- Visite de M. Laurent Fabius en Jordanie (15-16 août 2012)

JPEG

Dernière modification : 21/04/2013

Haut de page