Le Président Macron reçoit le roi Abdallah II à l’Elysée

JPEG

Palais de l’Élysée, le vendredi 29 mars 2019

COMMUNIQUE

Le Président de la République s’est entretenu avec Sa Majesté le Roi Abdallah II de Jordanie au Palais de l’Elysée ce vendredi 29 mars.

Les deux dirigeants ont souligné, lors de cette nouvelle rencontre, l’ancienneté et la force des liens entre la Jordanie et la France.

Le Roi Abdallah et le Président Macron se sont félicités de la chute du dernier réduit territorial de Daech en Syrie, et ont rappelé leur détermination et leur vigilance pour lutter contre toute résurgence de ce groupe terroriste. Ils ont réaffirmé leur volonté de renforcer la coopération franco-jordanienne en matière de sécurité et de contre-terrorisme.

Le Président de la République et le Roi Abdallah ont évoqué les crises qui touchent le Moyen-Orient.

Les deux dirigeants ont rappelé leur attachement à une solution politique à la crise syrienne, seul moyen d’éteindre durablement le foyer d’instabilité que constitue aujourd’hui cette crise pour la région et pour l’Europe. Pour la France, en l’absence de progrès vers une telle solution inclusive, la normalisation des relations avec le régime de Damas minerait toute perspective de paix en Syrie et par conséquent toute probabilité de retour sûr, digne et volontaire des réfugiés syriens. Le Président de la République a rendu hommage à la générosité et à l’hospitalité de la Jordanie pour l’accueil des réfugiés syriens, et affirmé le soutien de la France et de l’Europe aux pays qui accueillent ces réfugiés.

Le Président de la République a également confirmé que pour la France, la solution au conflit israélo-palestinien passe par la reconnaissance de deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte dans la paix et dans des frontières reconnues et sûres, avec Jérusalem comme capitale. A cet égard, il a souligné que le statut de Jérusalem ne pouvait être détaché d’un règlement global du conflit israélo-palestinien. Les deux chefs d’Etat ont partagé leurs inquiétudes concernant l’esplanade des Mosquées, et plus largement l’accroissement des tensions entre Israël et la Palestine. Ils ont marqué leur souhait de travailler ensemble sur tous les aspects du processus de paix, dans le respect du droit international.

Dans le même esprit, les deux dirigeants ont abordé la situation du Golan. Le Président de la République a souligné que la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le Golan, territoire occupé, était contraire au droit international et ne pouvait qu’alimenter les tensions régionales.

Le Président de la République et le Roi Abdallah ont salué le relèvement de l’Irak, un progrès porteur d’espoirs pour la Jordanie et la région.

La Jordanie et la France travaillent de concert afin d’accompagner toutes les dynamiques favorisant la stabilité et la prospérité régionales.

Le Président de la République a rappelé que la France se tenait aux côtés de la Jordanie afin de l’aider à faire face aux défis internes et externes auxquels la confrontent les bouleversements de son voisinage.

Le Président de la République et le Roi Abdallah II de Jordanie ont souhaité renforcer les liens qui unissent la France et le Royaume dans tous les domaines, notamment en matière économique et culturelle. Les deux chefs d’Etat se sont ainsi félicités de la signature, à l’occasion de l’« Initiative de Londres » le 28 février, d’un Mémorandum d’entente prévoyant 1 milliard d’euros d’engagements de l’Agence française de Développement en Jordanie pour la période 2019-2022./.

Dernière modification : 31/03/2019

Haut de page