La France soutient les gouvernorats du Nord

Le 15 mars 2016, Son Exc. M. David BERTOLOTTI, Ambassadeur de France en Jordanie, a assisté à la cérémonie de livraison d’équipements français financés par un prêt RPE, en présence du ministre de l’Eau et de l’Irrigation Dr. Hazem El Nasser.
Il s’agit d’un projet financé par un prêt très concessionnel (36% d’élément don) du Trésor à hauteur de 22,8 MEUR. Ce financement est destiné au soutien à l’amélioration de la maintenance du réseau de distribution d’eau potable et l’amélioration de l’efficacité énergétique d’installations de pompage de la Yarmouk Water Company (YWC). Le projet, qui profite aux gouvernorats du Nord, permettrait de réduire les pertes d’eau, d’améliorer en conséquence de la qualité du service fourni aux citoyens ainsi qu’aux réfugiés, en forte concentration dans cette région. Le contrat a été attribué à Vinci en septembre 2014 et l’activité de l’entreprise a démarré le 27 mars 2015. La livraison des équipements a commencé en février 2016. Il est prévu que le contrat se termine en décembre 2016.

Ce projet est l’un des 6 projets en cours financés par la France. En effet, deux autres projets de modernisation des réseaux de distribution et d’installation de compteurs d’eau, financés par un prêt RPE sont en cours d’exécution avec la compagnie des eaux Miyahuna (60 MEUR). Quant à l’AFD, l’agence finance le projet d’extension d’Amman vers Zarqa « Abou Alanda – Khaw » (36 MUSD) et cofinance le projet d’amélioration du système de production d’eau potable de « Wadi Al Arab II » (107 MUSD dont 42,8 MUSD de l’AFD). L’AFD a également octroyé une aide budgétaire sectorielle destinée au secteur de l’eau.

La présence française est de plus en plus forte dans le secteur de l’eau en Jordanie. Elle mobilise désormais une quinzaine d’entreprises sous diverses formes constituant un véritable « écosystème ». Avec ces projets, la France affirmer son soutien à la Jordanie face à la crise des réfugiés syriens. Au-delà de l’aide humanitaire française, l’action de la France vise aussi à renforcer les infrastructures jordaniennes, mises sous tension par l’afflux de réfugiés. En 2015, La France a consacré une enveloppe de prêts concessionnels de 265 MUSD en soutien aux infrastructures essentielles du pays (eau et énergie).

Dernière modification : 17/03/2016

Haut de page