La Vie en France, témoignage de Hadeel ALZU’BI, doctorante en droit en France

Présentée par : Hadeel ALZU’BI, doctorante en droit en France

Étudier en France est une façon d’ouvrir les yeux sur le monde. Ici en France, personne ne jugera votre apparence, votre style, vos mœurs, votre religion. Ici vous êtes libres d’être vous-même. La France est le pays des droits de l’homme et des citoyens.
En effet, mon amour pour la France date de mon enfance. Plus tard, au cours de mes études, j’ai pu apprécier la différence de compétences qu’il pouvait exister entre des enseignants titulaires d’un doctorat dans une université étrangère et ceux d’une université française et en particulier dans le domaine juridique. Aussi, n’ai-je eu de cesse de concrétiser mon projet d’études en France en pensant au modèle juridique français qui reste pour nous, Jordaniens, une référence principale.
J’ai eu le privilège de recevoir une bourse de l’ambassade de France en Jordanie et de l’Université de Jordanie pour poursuivre mes études supérieures en France jusqu’au doctorat. Cette bourse est offerte à condition de s’engager à revenir enseigner le droit public en Jordanie à la fin des études.
J’ai commencé à apprendre la langue française à Besançon, une petite ville française située à la frontière Suisse. J’ai eu le DELF B2 en 8 mois. Par la suite, j’ai déménagé à Bordeaux, ma ville préférée, pour poursuivre mes études supérieures. J’ai suivi le Master 2 Recherche en droit public fondamental promotion 2013/2014, ce qui a renforcé ma connaissance en droit français et constitué une base solide susceptible d’être améliorée au fil du temps. Les études étaient dures ... j’ai éprouvé beaucoup de difficultés. Avec détermination, on peut toujours y arriver. « Le mot impossible n’existe pas dans mon dictionnaire ». Il faut toujours avoir le courage et la foi. Aussi, la qualité des enseignements délivrés m’a permis de progresser. Mes enseignants ont apprécié mon travail. J’ai pu également compter sur le soutien de mes camarades français de promotion. Le Master m’a ainsi permis de constituer une base solide pour l’élaboration de mon sujet de thèse.
En conclusion, j’insisterai sur l’avantage d’étudier en France. Étudier dans un espace juridique européen est enrichissant pour parfaire ma connaissance du droit ainsi que pour enrichir ma culture européenne et surtout française. Je terminerai avec la citation de Nelson Mandela en disant que « L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde  ».

JPEG
Hadeel ALZU’BI lors d’une visite au Conseil Constitutionnel

Dernière modification : 08/01/2015

Haut de page