La France oeuvre pour faciliter l’accès à l’emploi des Jordaniens

L’Agence pour la formation professionnelle des adultes (AFPA), représentée par son directeur exécutif M. Christophe Sadok, et le groupe LUMINUS/Al Quds College, représenté par son PDG M. Ibrahim Safadi, ont signé le 3 mai 2017 en présence du directeur général de la corporation de formation professionnelle, M. Hani Khlefat et de l’ambassadeur de France en Jordanie, SE M. David Bertolotti, une convention de partenariat dans le domaine de la formation professionnelle et technique avec pour objectif de renforcer l’accès des Jordaniens au marché du travail et d’offrir des perspectives aux jeunes réfugiés syriens.
L’AFPA, institution française de renommée internationale fondée en 1946, propose plus de 350 formations qualifiantes sanctionnées par un titre professionnel du ministère du Travail français. En 2016, l’Agence a formé 150 000 personnes dont 100 000 étaient en situation de recherche d’emploi et 50 000 des employés en formation continue.
L’AFPA met aujourd’hui ses 70 ans d’expérience au service de la Jordanie en s’associant avec le groupe Luminus/ Al Quds College, l’un des grands opérateurs de la formation professionnelle en Jordanie. Avec plus de 3500 étudiants actuellement en formation professionnelle, Luminus Group se développe sur tout le territoire jordanien et propose des formations accréditées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche jordanien.
Dans le cadre de l’accord signé à la résidence de France, l’AFPA et le groupe Luminus s’engagent à conjuguer leurs savoir-faire et leurs efforts pour élaborer des formations qualifiantes en adéquation avec les besoins du marché du travail et contribuer ainsi à l’effort national pour favoriser l’emploi des jeunes.
Lors de cette cérémonie, S.Exc. M. David Bertolotti a souligné l’importance de ce nouvel accord qui s’inscrit dans le cadre des efforts menés par l’ambassade de France pour accompagner les partenaires jordaniens dans le développement de la formation professionnelle. Cet accord intervient après le lancement d’un autre projet commun dans le même domaine de la formation professionnelle et la signature le 19 avril dernier d’une convention entre l’Université du Prince Héritier, Al Hussein Bin Abdullah II Technical University (HTU) et l’Assemblée des Instituts Universitaires de technologie (ADIUT) de France qui permettra de former de jeunes jordaniens aux techniques du génie thermique et de l’énergie.
David Bertolotti a déclaré : « les entreprises ont certes besoin d’ingénieurs mais aussi, et surtout, de techniciens qualifiés. Il est donc essentiel de développer l’enseignement technique et professionnel pour répondre à cette demande et favoriser ainsi l’accès à l’emploi des jeunes Jordaniens. Ce type de formation pourra également bénéficier à de jeunes Syriens réfugiés ce qui leur permettra d’acquérir des compétences indispensables à la reconstruction de leur pays ».
L’ambassadeur a enfin rappelé que « ce nouvel accord venait en appui de la Stratégie nationale pour l’Emploi et de la Stratégie nationale pour le Développement des ressources humaines (2016-2025) élaborées par le Roi et les autorités jordaniennes »./.

Dernière modification : 04/05/2017

Haut de page