L’ONG jordanienne Tamkeen lauréate du prix des Droits de l’homme de la République française

M. Alain JUPPÉ, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères, a remis à Mme Linda Alkalash, Directrice de l’association jordanienne Tamkeen, le prix des droits de l’homme de la République française le 10 décembre au Quai d’Orsay, à l’occasion de la journée internationale des droits de l’homme.

Le prix vise à saluer et à encourager l’action de Tamkeen pour la défense des droits des employées de maison immigrées en Jordanie.

Dans le discours prononcé à l’occasion de la remise du prix, M. Alain Juppé a déclaré : « Aujourd’hui, en attribuant le Prix des droits de l’Homme aux lauréats choisis par la Commission nationale consultative des droits de l’Homme, la France exprime son admiration et son soutien à ceux qui incarnent les valeurs dans lesquelles elle se reconnaît depuis des siècles : le respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales. La République vient à la rencontre de ceux qui se mobilisent pour les défendre, partout où elles sont bafouées ou menacées. ».

Le Ministre a fait le bilan de l’action de la France en faveur des droits de l’homme, qui repose sur trois grandes exigences :
- la première, c’est la légitimité. Le printemps arabe a montré au monde que les droits de l’homme n’étaient pas un concept occidental imposé, mais que l’aspiration à la liberté et à la dignité était universelle.
- la deuxième, c’est la cohérence. Le Ministre a souligné qu’« il n’y a pas deux poids et deux mesures en matière de droits de l’homme »
- la troisième, c’est l’engagement. La diplomatie française se mobilise en faveur des droits de l’homme et au service des hommes, et les ambassades de France soutiennent les défenseurs des droits de l’homme partout dans le monde.

Le Prix des droits de l’homme de la République française est décerné chaque année par la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH). Cette année, le Prix récompense le travail de terrain d’associations qui luttent dans leur pays contre les violences faites aux femmes, d’une part, et contre les violations des droits de l’homme fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, d’autre part. 157 dossiers émanant de 47 pays ont ainsi fait l’objet de l’examen du jury de la CNCDH. Tamkeen figure donc parmi les 5 organisations (sur 157) qui ont été déclarées lauréates. Elles ont reçu la médaille des driuts de l’homme de la République française et une dotation de 15.000 euros pour poursuivre leurs actions et initier de nouveaux projets.

Lire le Discours

Voir la vidéo

Dernière modification : 23/07/2014

Haut de page