L’Empire et le royaume. La Jordanie vue par l’École biblique et archéologique française de Jérusalem (1893-1935)

L’Ambassade de France en Jordanie, en collaboration avec le Musée de Jordanie, organise, le samedi 5 décembre 2010, une signature d’ouvrage à l’occasion de la ré-édition de L’Empire et le royaume. La Jordanie vue par l’École biblique et archéologique française de Jérusalem (1893-1935).

Couvrant la période comprise entre 1896 et 1936, cet ouvrage rassemble une sélection de 150 photographies et d’extraits de textes consacrés aux expéditions entreprises en Transjordanie par les membres de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem. Les textes de l’ouvrage sont rédigés en trois langues : arabe, français et anglais. La ré-édition et la diffusion de ce livre, qui n’était jusqu’ici pas disponible dans le commerce, est assurée par le Musée de Jordanie et l’École biblique. Il s’agit de rendre accessibles à un large public les sources photographiques et documentaires importantes pour l’histoire de la Jordanie.

Durant plusieurs décennies, les professeurs de l’École biblique, souvent accompagnés de leurs étudiants, entreprirent une exploration systématique de la vallée du Jourdain depuis l’embouchure du Yarmouk, en se dirigeant ensuite vers la mer Morte et le plateau transjordanien. Ils poussèrent à l’est jusqu’aux châteaux arabes du désert et à l’oasis d’Azraq, et au sud jusqu’à Aqaba, au Wadi Ramm et à Mudawwara. Visitant la plupart des sites à plusieurs reprises, ils empruntent pour la première fois la ligne de chemin de fer du Hejaz en 1907, année de sa mise en service jusqu’à Ma’an.

L’archéologie n’était pas le seul centre d’intérêt de ces voyages scientifiques. Les savants se sont également penchés sur le mode de vie traditionnel des villageois et des nomades, et sur la modernisation de la région durant ces décennies cruciales pour l’histoire contemporaine du pays. Ils ont photographié plusieurs phases du développement d’Amman, l’introduction de l’électricité et des premiers véhicules à moteur, la mise en route du chemin de fer du Hédjaz, les débuts du tourisme à Pétra, etc.

Les photographies de l’École biblique sont des documents exceptionnels pour l’histoire de la Jordanie contemporaine. En effet, ces photos sont sobres et réalistes, et témoignent du respect des photographes pour les gens et leurs coutumes, loin des « clichés » orientalistes.

Les directeurs de l’ouvrage, Géraldine Chatelard et Jean-Michel de Tarragon, o. p., ont privilégié les sujets qui permettent de documenter la réalité de l’époque, et ont limité le nombre de clichés strictement archéologiques. Le livre est organisé en neuf chapitres : Amman ; les châteaux arabes du désert ; la mer Morte ; Madaba et ses environs ; de Kérak à Shobak ; le Darb el-Hajj et le chemin de fer du Hédjaz ; Pétra ; Aqaba et Wadi Ramm ; vie quotidienne.

Chaque chapitre comprend une sélection de photos de la collection de l’École biblique et des textes écrits par les membres des expéditions, souvent les photographes eux-mêmes, et publiés dans la Revue biblique ou des ouvrages scientifiques. Le tout est complété par quinze clichés récents de sites importants pris par le photographe Osman Akuz. Deux chapitres d’introduction permettent de présenter le cadre historique et les archives photographiques de l’École biblique.

L’ouvrage est dirigé par :
Géraldine Chatelard, basée à Amman, docteur en Histoire de l’École des hautes études en sciences sociales à Paris, anthropologue, et auteur de plusieurs ouvrages et études sur la Jordanie.
Le père dominicain Jean-Michel de Tarragon, responsable des archives photographiques de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem, professeur d’Ancien Testament et de langue ougaritique, et directeur de la Revue biblique.

Dernière modification : 18/01/2012

Haut de page