Interview de Serge Snrech, directeur de l’AFD

Amman, 24 juin (Pétra) – Nidal Zubaidi – Le Directeur du Bureau Régional de l’Agence Française pour le Développement (AFD), Serge Snrech, a affirmé que l’Agence accorde des dons et des prêts à 70 pays au monde, dont la Jordanie.

Dans une entrevue avec l’Agence de Presse Jordanienne (Pétra), Serge Snrech a indiqué que l’AFD a présenté des prêts concessionnels au Royaume dans trois secteurs principaux : l’énergie, l’eau et le transport.

Il a ajouté que l’AFD a mis en place plusieurs projets et programmes en Jordanie, en finançant le projet de drainage des eaux de Dissi et de son expansion d’Amman, vers Zarqa jusqu’au nord du Royaume, et en concluant une série d’accords cruciaux, dont notamment l’accord signé récemment avec la Mairie d’Amman au sujet du BRT, ainsi que deux autres accords signés avec deux banques locales pour soutenir les PME actives en matière d’énergie et d’énergie renouvelable.

Il a souligné l’importance des discussions avec les autorités gouvernementales et les études de faisabilité dans la définition des priorités pour les projets prévus, notamment lorsqu’il s’agit de grands projets dont la valeur est estimée à des dizaines de millions de dinars jordaniens (JOD).

M. Snrech a relevé que l’Agence, en sa qualité d’organisme d’accord de prêt, mène ces projets au nom du gouvernement français. Il a indiqué qu’il existe une coopération et une coordination avec plusieurs ministères et institutions publiques, comme le Ministère du Plan et de la Coopération Internationale, celui de l’Eau, celui de l’Energie et des Ressources Minérales, celui des Municipalités, ainsi qu’avec la Compagnie Nationale d’Electricité, la Mairie d’Amman, et plusieurs autres ministères, municipalités et institutions financières diverses.

Concernant les projets humanitaires, le directeur a noté que « bien que nous ne soyons pas responsables des aides humanitaires qui relèvent de la compétence de l’Ambassade, nous avons approuvé un projet il y a deux ans entre la Croix Rouge française et le Croissant Rouge jordanien, en vue de soutenir les réfugiés et les communautés d’accueil des réfugiés, dans le quartier Bader à Amman. » Il a ajouté que son Agence finançait par ailleurs certains projets plus modestes.

Serge Snrech a également indiqué que l’AFD dispose de 70 bureaux à travers le monde. Ces bureaux ont effectué des engagements à hauteur de 10 milliards de dollars, dont la plupart concernent des prêts, et d’environ un milliard de dollars sous forme de dons. Il a souligné que la définition des priorités constitue le principal défi pour son Agence.

Serge Snrech a aussi évoqué l’accueil par la France de la COP21, prévue en décembre cette année. Il a relevé qu’il est nécessaire de prendre une décision collective afin de mettre un terme à la hausse des températures de la terre et de limiter celle-ci à deux degrés d’ici la fin du siècle. Il a également évoqué la nécessité de soutenir les projets contribuant à la préservation de l’environnement dans les différents secteurs, notamment ceux du transport et de l’énergie.

JPEG

Dernière modification : 30/03/2016

Haut de page