Inauguration du système de surveillance la qualité de l’air financé par l’AFD [ar]

Le système de surveillance de la qualité de l’air en Jordanie a été inauguré le 17 Juin 2014 par le ministre de l’Environnement, M. Taher Al-Shakshir, en présence du maire d’Amman, M. Akel Biltaji, et de l’Ambassadrice de France, Mme Caroline Dumas.

JPEG

Le projet, financé par l’Agence Française de Développement à hauteur de 1,5 million d’euros, a permis la mise en place d’un réseau d’équipements de surveillance de la qualité de l’air composé de 12 stations fixes (7 à Amman, 3 à Zarqa et 2 à Irbid) installées dans des lieux stratégiques représentants des zones industrielles, urbaines et à haute densité de trafic. Ces stations, connectées à une base de données au ministère de l’Environnement, représentent l’ossature d’un système interconnecté d’aide à la décision sur les questions de pollutions atmosphérique.

JPEG

Les données recueillies permettront à l’administration jordanienne d’identifier certains « points noirs » ou zones à forte pollution atmosphérique localisée, d’informer les populations concernées sur des pollutions exceptionnelles et temporaires, et de prévenir les risques liés à ces pollutions.

JPEG

Un inventaire des émissions de polluants dans l’atmosphère avec leurs distributions spatiales et temporelles a par ailleurs été élaboré dans le cadre de ce projet, afin de développer et de fournir aux autorités jordaniennes un outil qui sera utilisé pour surveiller les polluants atmosphériques, et d’élaborer des plans d’action afin de les réduire.

Dernière modification : 30/03/2016

Haut de page