Formations particulières

3.2. Les études de médecine et les spécialisations

Dans le domaine de la santé, la durée totale des formations, également organisées en trois cycles, varie selon les disciplines :

-Neuf ans pour l’obtention du diplôme d’Etat de docteur en médecine générale

-Dix à onze ans (selon les spécialités) pour l’obtention de celui de docteur en médecine spécialisée

- Six ans pour l’obtention du diplôme de docteur en chirurgie dentaire

-Six ans pour celui de docteur en pharmacie

-Neuf ou dix ans pour celui de docteur en pharmacie spécialisé.

Voir le document

PDF - 146.7 ko
Medecine
(PDF - 146.7 ko)

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid53276/les-etudes-de-sante.html

http://www.campusfrance.org/fr/page/les-etudes-de-medecine

3.2.1 Première année commune aux études de santé (PACES) :

Il est nécessaire de réussir cette première année pour pouvoir suivre le cursus complet des études de médecine en France. En cas de succès, à l’issue du cursus, les étudiants obtiennent le diplôme d’Etat de docteur en médecine et peuvent exercer la médecine en France.

Conditions d’accès :

-Etre titulaire du baccalauréat, d’un diplôme d’accès aux études universitaires, d’un diplôme français ou étranger admis en dispense ou équivalence du baccalauréat en application de la réglementation nationale, ou disposer d’une qualification ou d’une expérience jugée suffisante ;

-Disposer d’un excellent niveau académique notamment en sciences fondamentales

-Maîtriser parfaitement le français.

(Voir partie 2.1 pour les conditions d’accès en première année)

Visa délivré : visa de long séjour pour études (VLS-TS) d’une durée maximale de 12 mois (renouvelable).

3.2.2 Stage d’observation dans un établissement public de santé français :

Durée : 3 mois maximum, renouvelable une fois

Conditions d’accès :

- Etre inscrit en second cycle d’études de médecine dans le pays d’origine ;

-Un accord de coopération doit exister entre une université française et une université étrangère.

Visa délivré : visa de court séjour Schengen « études/formation » d’une durée maximale de 90 jours.

3.2.3. Concours d’internat en médecine ou en pharmacie à titre étranger :

Cet internat en médecine est géré par un concours international. Il représente 4 à 5 années de spécialisation en internat dans les hôpitaux français. La rémunération de cet internat est assurée par les hôpitaux, au même titre que les internes français.
Ce concours est organisé chaque année dans différentes spécialités. Les internes nommés à l’issue du concours obtiennent, au terme du troisième cycle validé, un diplôme d’études spécialisées (DES) et, le cas échéant, un diplôme d’études spécialisées complémentaires (DESC) à titre étranger.

Les textes relatifs à l’organisation du concours d’internat en médecine à titre étranger et aux conditions d’accès aux épreuves sont consultables sur http://www.cng.sante.fr/Concours-d-internat-de-medecine-a.html

Tous les documents doivent être traduits en français par un traducteur assermenté.

Les modalités pratiques :

• La période d’inscription au concours est close chaque année le 30 mars.
• Les épreuves d’admissibilité ont lieu en septembre à l’espace Jean Monnet à Rungis (94) pour les personnes résidentes en France, à l’Ambassade de France pour les personnes résidentes à l’étranger.
• Les épreuves d’admission ont lieu en décembre à l’espace Jean Monnet à Rungis (94).

Remarques :

- Les candidats déjà titulaires d’un diplôme de spécialisation délivré par la France ne sont pas autorisés à concourir ;
- Le nombre de places est très limité (20 places en 2011-2012 en médecine, 3 places en pharmacie) ;
- Les places ne sont ouvertes chaque année que dans certaines spécialités ;
- Les internes ne se verront en aucun cas délivrer le diplôme d’Etat de docteur en médecine ou en pharmacie et ne pourront donc pas être autorisés à exercer en France à l’issue de leur formation.

Condition d’accès : être titulaire d’un diplôme permettant d’exercer la médecine ou la pharmacie dans le pays d’origine ou d’obtention de ce diplôme.

Visa délivré : visa de long séjour pour études (VLS-TS) d’une durée maximale de 12 mois

3.2.4. Médecins résidents étrangers des hôpitaux de Paris (AP-HP)

Programme de l’assistance publique - hôpitaux de Paris (AP-HP) en collaboration avec le collège de médecine des hôpitaux de Paris (CMHP)

- Durée : un an, non renouvelable, à partir du 2 novembre

- Age : moins de 35 ans

- Rémunération mensuelle brute : 1450 euros, plus gardes et astreintes

- Nombre de postes : entre 20 et 30 chaque année.

- Maitrise de la langue française : Très bonne connaissance du français, indispensable pour pouvoir communiquer avec les malades et rédiger des comptes-rendus.

- Validation : remise d’une attestation de stage (après validation de ce stage par le chef de service) lors d’une cérémonie qui a lieu tous les ans au mois de septembre.
Pour avoir toutes les informations concernant les conditions de candidature voir le site internet du CMHP www.cmhp.asso.frau lien suivant http://www.cmhp.asso.fr/main.htm

3.2.5. Diplôme de formation médicale spécialisée (DFMS) et diplôme de formation médicale spécialisée approfondie (DFMSA) :

Ce dispositif permet à des médecins ou à des pharmaciens étrangers hors Union européenne de venir suivre en France, en qualité de faisant fonction d’interne, un cursus de spécialisation correspondant à une partie de la maquette du troisième cycle (DES ou DESC) suivie par les internes en France.

Durée :
DFMS : 2 à 6 semestres
DFMSA : 1 à 2 semestre(s)

Conditions d’accès :

-Etre titulaire d’un diplôme permettant d’exercer la médecine ou la pharmacie dans le pays d’origine ou d’obtention de ce diplôme ;

- Pour pouvoir s’inscrire en DFMS : être en cours de formation médicale ou pharmaceutique spécialisée dans le pays d’origine ou de résidence, et avoir encore au moins deux semestres à valider dans son pays ;

-Pour pouvoir s’inscrire en DFMSA : être titulaire d’un diplôme de médecin ou de pharmacien spécialiste permettant l’exercice de la spécialité dans le pays d’origine ou d’obtention de ce diplôme.

Processus de sélection :

- Tous les candidats intéressés (y compris ceux se présentant au titre d’un accord de coopération) retirent un "dossier 1" auprès des SCAC ou le télécharge sur le site de la faculté de médecine de l’université de Strasbourg à compter du 1er décembre.

-Dépôt des dossiers au plus tard le 15 janvier auprès du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France ;

- L’université de Strasbourg étudie la recevabilité des "dossiers 1" parallèlement à leur examen par les commissions interrégionales désignées par arrêté et constituées en jury par spécialité.

-L’université de Strasbourg informe les candidats individuellement de l’issue réservée à leur dossier ;

- Les candidats retenus, qu’ils aient été sélectionnés par les commissions interrégionales ou dans le cadre d’un accord de coopération interuniversitaire, doivent ensuite adresser à l’unité de formation et de recherche de médecine de l’université de Strasbourg l’ensemble des pièces prévues à l’article 8 de l’arrêté du 3 août 2010 ("dossier 2"), en complément de leur dossier initial au plus tard le 15 mai.

-L’université de Strasbourg transmet le "dossier 2" à l’université ou aux universités postulées par le candidat avant le 31 mai.

Il appartient ensuite à chaque université d’organiser le classement et la sélection des candidats par spécialité, sans distinction du type de diplôme postulé.

-Le 15 juillet, l’université de Strasbourg communiquent respectivement aux SCAC et aux candidats la suite réservée à leur candidature.

-A partir du 15 juillet, les facultés d’accueil envoient les conventions nominatives aux candidats pour signature par l’organisme de rattachement à l’étranger et par le candidat.

- Les étudiants s’inscrivent auprès des universités d’accueil avant le 31 octobre

-Les étudiants prennent leurs fonctions dans les établissements hospitaliers d’accueil le 1er novembre.

Tous les documents écrits en langue étrangère devront être accompagnés d’une traduction effectuée par un traducteur agréé.

Cas particulier des postes ouverts au titre d’accords conclus entre universités françaises et étrangères : dans ce cas, le candidat doit joindre à son dossier un document spécifique, signé par le directeur de l’UFR de médecine ou de pharmacie d’accueil et le directeur général du CHU ou de l’établissement de santé d’accueil, mentionnant l’accord de coopération concerné et attestant que le postulant disposera d’un poste de faisant fonction d’interne qui n’entre pas dans le contingent national des postes ouverts au titre de la procédure générale

Niveau de langue française :

Les candidats devront produire soit une attestation justifiant du niveau B2 (au minimum) aux tests de connaissance de la langue française (TCF, TEF), soit une copie du diplôme d’études en langue française (DELF) de niveau B2 (au minimum).

Les candidats sélectionnés à l’issue de l’examen du "dossier 1" devront fournir cette attestation dans le "dossier 2" qui sera transmis à l’université de Strasbourg.

Par ailleurs, les candidats ayant accompli l’intégralité de leur cursus en langue française, en vue du diplôme d’exercice en médecine ou en pharmacie, sont autorisés à produire une attestation en ce sens délivrée nominativement par leur établissement d’origine, ce qui les exonère de produire l’attestation de test de langue ou la copie du DELF évoquée au précédent paragraphe.

Le 15 mai est donc la date limite de validation du contrôle de connaissance de la langue française.

Visa délivré : visa de long séjour pour études (VLS-TS) d’une durée maximale de 12 mois

3.2.6. Postes de chefs de clinique et d’assistants associés réservés dans le cadre de la coopération internationale et du développement :

Une dizaine de postes sont réservés chaque année à des médecins ressortissants des Etats de la zone de solidarité prioritaire (ZSP). Ceux-ci sont placés sur des postes hospitalo-universitaires durant un an, et ont une triple mission : enseignement universitaire, recherche et soins.

Conditions d’accès :

-Etre un jeune médecin impliqué dans une activité hospitalo-universitaire dans un établissement d’enseignement supérieur de son pays d’origine ;

- S’engager à retourner dans le pays d’origine à l’issue de cette année d’association

- Ne pas être sur un poste de faisant fonction d’interne en France au moment où l’on pose sa candidature ;

Préférence donnée aux candidats se présentant dans le cadre d’un accord entre une université française et une université étrangère.

Visa délivré : visa de long séjour salarié (VLS-TS) d’une durée maximale de 12 mois

.3.2.7. Formations dans les établissements de santé français (cadre purement hospitalier)

1. Statut de stagiaire associé pour les médecins et pharmaciens étrangers

Les établissements publics de santé français peuvent accueillir des médecins ou des pharmaciens étrangers pour une formation pratique complémentaire conduisant à la reconnaissance d’un niveau de qualification professionnelle (attestation de « qualification professionnelle acquise » délivrée par l’établissement de santé d’accueil).
Durée : 6 mois maximum, renouvelable une fois (possibilité de fractionner les 6 mois). Il est possible d’effectuer ultérieurement un second stage dans le même établissement ou dans un autre, à condition de ne pas cumuler plus de deux années de stages.

Conditions d’accès :

Etre titulaire d’un diplôme de docteur en médecine ou en pharmacie permettant l’exercice dans le pays d’origine ou d’obtention du diplôme ;
Un accord de coopération doit exister entre l’établissement de santé français d’accueil et un organisme étranger, et une convention doit être établie entre le stagiaire, l’établissement de santé d’accueil et l’organisme étranger partie à l’accord de coopération internationale ;
Un délai d’un an doit être respecté entre la fin de la dernière formation diplômante suivie (en France ou à l’étranger) et le recrutement en qualité de stagiaire associé.

Remarques :

Les stagiaires associés ne peuvent suivre aucune formation universitaire pendant leur séjour en France ;
Actuellement, les établissements privés de santé ne sont pas habilités à accueillir des stagiaires associés ;
Aucun statut ne permet actuellement l’accueil pour des formations pratiques d’autres personnels médicaux ou paramédicaux hors Union européenne tels que les chirurgiens-dentistes, les sages-femmes, les kinésithérapeutes, etc.
Visa délivré : visa de long séjour « stagiaire » (VLS-TS) d’une durée maximale de 12 mois

2. Stages hospitaliers d’adaptation pour les infirmiers

Les établissements publics de santé français peuvent accueillir des infirmiers étrangers pour une formation complémentaire dans le cadre de « stages hospitaliers d’adaptation ».
Durée : 6 mois maximum, renouvelable une fois (possibilité de fractionner les 6 mois). Il est possible d’effectuer ultérieurement un second stage dans le même établissement ou dans un autre.

Conditions d’accès :

- Etre titulaire d’un diplôme d’infirmier permettant l’exercice dans le pays d’origine ou d’obtention du diplôme ;

-Un accord de coopération doit exister entre l’établissement de santé français d’accueil et un organisme étranger, et une convention doit être établie entre le stagiaire, le directeur de l’établissement de santé d’accueil et l’organisme étranger partie à l’accord de coopération internationale ;

- Un délai d’un an doit être respecté entre la fin de la dernière formation diplômante suivie (en France ou à l’étranger) et le stage.

Visa délivré : STAGIAIRE.

3. Stages d’observation

Les établissements publics de santé peuvent accueillir en qualité d’observateurs des professionnels de toute filières de nationalité étrangère issus du domaine médical et paramédical qui ne s’inscrivent pas dans les dispositifs réglementaires existants, sous réserve de certaines conditions (et notamment la non participation à des activités ou actes dans la structure clinique ou médico-technique).

Durée : 1 mois maximum

Condition d’accès : une convention doit être établie entre l’administration de l’établissement de santé d’accueil et le stagiaire.
Visa délivré : visa de court séjour Schengen « visite professionnelle » d’une durée de 30 jours.

Dernière modification : 08/02/2015

Haut de page