Deux keffieh rouge et blanc parmi les casques à crinière

Deux keffieh rouges et blancs se mêlent aux casques à crinière dans un spectacle inhabituel. Nous sommes à Paris dans la caserne du régiment de cavalerie de la Garde républicaine. La reprise a commencé tôt le matin. Dans un même effort, les hommes et les chevaux répètent inlassablement les exercices de dressage. Comme chaque jour, deux cavaliers de la Garde royale jordanienne s’entrainent avec les gendarmes de la Garde républicaine. Ils ont commencé en septembre 2018 un stage de formation qui va se poursuivre jusqu’en juin 2019. Gardes royaux jordaniens et gendarmes français sont unis par la passion du cheval et la volonté de servir leur pays. Après des mois d’entrainement, ils montrent la même assurance sur le cheval, seuls les détails de leurs uniformes respectifs peuvent encore les distinguer.

Le régiment de cavalerie de la Garde républicaine est aujourd’hui la plus grande unité à cheval encore en activité dans le monde. Il compte plus de 500 cavaliers et chevaux. Il assure des services d’honneur auprès des plus hautes autorités françaises (Président de la République, Assemblée Nationale et Sénat) et se trouve aussi engagée sur le terrain pour des missions opérationnelles de sécurité publique (surveillance de sites touristiques, sécurité de grands rassemblements, maintien de l’ordre autour des stades lors des rencontres sportives). Le régiment a l’honneur d’accueillir chaque année des stagiaires venus de plusieurs pays amis dont 2 militaires de la Garde royale jordanienne.

Dernière modification : 23/01/2019

Haut de page