DISCOURS POUR LE 14 JUILLET 2009

Altesses Royales,
Excellences, Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Chers amis,

C’est pour mon épouse Caroline et moi-même notre dernier « 14 juillet » à Amman puisque nous allons quitter ce magnifique pays dans quelques jours.

Nous ressentons donc un peu de nostalgie et surtout beaucoup d’émotion à vous accueillir aujourd’hui dans cette résidence de France. Le sentiment de satisfaction l’emporte néanmoins devant la qualité actuelle de la relation franco-jordanienne.

Au cours des dernières années, notre concertation sur les problèmes de la région a été très étroite. Nos analyses des causes des conflits et des solutions à mettre en œuvre sont largement identiques. Nous autres, Français, comme l’ensemble des Européens, nous souhaitons que prenne fin, l’occupation de la terre palestinienne, que soit enfin créé un Etat pour le peuple palestinien. Nous espérons surtout ne plus jamais revoir les scènes du début de cette année, de populations civiles sous les bombardements à Gaza, qui sont un déshonneur pour nous tous. Et le consensus nouveau au sein de la Communauté Internationale sur les éléments d’un règlement doit nos encourager à persévérer dans l’espoir ,et surtout dans les efforts pour parvenir à une solution négociée durable.

Plus remarquable encore est le développement de notre relation économique. Après avoir contribué à un traitement très favorable de la dette jordanienne, la France a conforté sa place d’investisseur majeur dans l ‘économie, dans le secteur productif jordanien. Sur tous les principaux projets qu vont façonner l’avenir de la Jordanie, dans les secteurs de l’énergie, de l’eau, des transports, les entreprises françaises sont présentes et prêtes à apporter leur concours.

Car nous croyons en un avenir prospère pour la Jordanie, comme nous apprécions sa politique sage et résolue et son rôle positif dans cette région du monde. A moment où nous célébrons le dixième anniversaire de l’accession au trône de Sa Majesté le roi Abdallah II, chacun peut mesurer le chemin parcouru, la transformation du pays au cours de cette décennie. Et la relation renforcée qui est en train d’être mise en place avec l’Union européenne, comme la participation active de la Jordanie aux projets de l’Union pour la Méditerranée, devraient engager la coopération entre l’Europe et la Jordanie dans une dimension nouvelle.

La France y prendra toute sa place et entend, plus que jamais, être aux côtés de la Jordanie.

Vive la France

Vive la Jordanie

Et passez surtout un agréable soirée.

Dernière modification : 25/06/2012

Haut de page