DÉCLARATIONS DE M. LAURENT FABIUS MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

JPEG

Amman, le 21 juin 2015,

Conférence de presse conjointe de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, Président de la COP 21 et de son homologue jordanien - (Amman, 21/06/2015)

- Lutte contre le terrorisme - Syrie - Libye - Irak - Yémen - Daech -

Bien évidemment, nous avons évoqué aussi d’autres grands enjeux internationaux et je le ferai dans quelques instants avec Sa Majesté le Roi. Nous avons réitéré notre détermination à nous battre contre l’extrémisme. Nous avons renouvelé notre engagement à travailler en faveur d’une solution politique en Syrie, en Libye, au Yémen, notamment en soutenant les efforts des Nations unies en ce sens. Nous avons réaffirmé notre appui au gouvernement irakien dans sa lutte contre Daech et, ce qui est très important pour accélérer le programme des réformes de réconciliation afin, là comme ailleurs, que la pratique du gouvernement soit une pratique inclusive.

Nous avons également invité nos amis jordaniens à co-présider avec nous, au début du mois de septembre, une réunion internationale sur la protection des minorités qui fait suite à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies et une initiative que la France a proposé aux Nations unies parce qu’il faut que, dans tous les pays, les minorités soient protégées, en particulier contre les exactions du groupe Daech. La Jordanie, la France, d’autres pays sont appelés à cette table. (...)./.

- Relations bilatérales

Merci beaucoup, Cher Collègue et Ami, Nasser Joudeh

Mesdames, Messieurs,

Je suis tout à fait honoré de l’accueil qui m’est réservé ici. C’est ma quatrième visite depuis maintenant trois ans et je suis très heureux d’avoir l’occasion de m’entretenir dans quelques instants avec Sa Majesté le Roi Abdallah II et, bien sûr, comme je l’ai fait à l’instant et je l’ai fait hier, de rencontrer mon collègue et ami Nasser Joudeh auquel me lient des liens particuliers.

J’ai eu l’occasion de rappeler à mes interlocuteurs l’amitié que porte la France à la Jordanie et l’importance de notre relation bilatérale dans une période où la situation dans la région n’est pas facile et où la Jordanie contribue courageusement à la stabilité de son environnement.

Je voudrais d’abord souligner combien la Jordanie est un partenaire important pour la France. La Jordanie joue un rôle essentiel dans la région et bien au-delà, notamment par son action au sein du Conseil de sécurité. La Jordanie est un pays qui s’engage pour tenter de trouver des solutions aux conflits qui déchirent ses voisins. La Jordanie est un pays qui fait preuve de générosité en accueillant un grand nombre de réfugiés et je salue sa générosité. La Jordanie est un pays qui défend des valeurs de tolérance et de vivre ensemble. C’est un pays qui lutte contre le terrorisme et l’extrémisme et cet engagement nous le partageons totalement et nous avons donc sur tous ces points à coeur de travailler ensemble. Donc, je voudrais rendre hommage à l’action de la Jordanie sous la conduite éclairée du Roi.

(...)

Enfin, nous avons évoqué avec Nasser Joudeh la qualité et la variété de notre coopération. Nous avons tous les deux à coeur de renforcer nos échanges humains, culturels, scientifiques, économiques. Nasser a évoqué le rôle des investissements français. Si nous poussons nos entreprises à investir ici c’est parce que nous avons confiance dans le présent et dans le futur de la Jordanie. À cet égard, il y a toute une série de projets à saluer : le projet de bus rapide d’Amman dont les travaux ont commencé et auquel la France apporte son soutien - qui va être utile, concrètement, à la ville et à des millions de Jordaniens. Nous pensons aussi aux touristes qui viennent découvrir votre patrimoine culturel qui est magnifique, aux jeunes Jordaniens qui partent poursuivre leurs études en France et qui, assurons-le, pratiqueront un Français aussi parfait que Nasser Joudeh. Nous avons toute une série de perspectives dans le domaine des transports, de l’eau où Jordaniens et Français peuvent et veulent travailler ensemble. Donc nos liens sont forts, nos liens sont multiples, et c’est la raison pour laquelle je suis ravi d’être ici, ce matin, avec vous. (...).

- Lutte contre le changement climatique - COP21 -

(...)
Nous avons également, dans un tout autre domaine, évoqué la lutte contre le changement climatique. Vous savez qu’une importante conférence mondiale aura lieu à la fin de l’année à Paris, et cette préoccupation de lutter contre le changement climatique prend toute son urgence ici, en Jordanie, où les ressources en eau posent évidemment un problème. Sur tous ces enjeux, la France et la Jordanie ont un rôle important à jouer et nous voulons jouer ce rôle ensemble. (...).

- Attentat de la rue des Rosiers

Q - Avez-vous évoqué avec M. Nasser Joudeh la coopération juridique et en particulier l’instigateur présumé de l’attentat de la rue des Rosiers ?

R - En ce qui concerne l’attentat de la rue des Rosiers, des informations effectivement ont été effectivement données concernant un citoyen qui, si les renseignements donnés sont exacts, se trouverait ici. Nous comptons bien sûr sur la justice jordanienne pour que, si les choses sont avérées, les procédures internationales permettent que cette personne soit interpellée et soit jugée. Bien évidemment, entre la Jordanie et la France, la coopération doit être entière./.

Dernière modification : 23/06/2015

Haut de page