Conférence sur l’accès au nucléaire civil Paris les 8 et 9 mars 2010

<embed
src="http://www.ambafrance-jo.org/france_jordanie/IMG/flv/lecteurvideo.swf"
width="470"
height="320"
bgcolor="#ffffff"
allowscriptaccess="always"
allowfullscreen="true"
flashvars="file=http://http5.elysee.yacast.net/elysee/prtv/1-depot-flv/2010/10-03-08-ocde.flv"
/>

Conférence sur l’accès au nucléaire civil

Paris les 8 et 9 mars 2010

Paris accueille, lundi 8 et mardi 9 mars, une conférence ministérielle, réunissant 65 pays, sur le thème de l’accès à l’énergie nucléaire civile. Organisée par la France, en coopération avec l’OCDE et l’AIEA, cette conférence souhaite promouvoir l’usage pacifique et responsable de l’énergie nucléaire. Elle ouvre un débat sur tous les aspects de l’élaboration d’un programme nucléaire et sur les moyens d’aider, par la coopération bilatérale et multilatérale, les pays désireux de s’engager dans cette voie en respectant leurs obligations internationales dans les meilleures conditions de sûreté.

Dans son discours d’ouverture, le Président de la république, Nicolas Sarkozy a indiqué qu’il faisait un lien direct entre la promotion du nucléaire civil et la consolidation du traité de non-prolifération (TNP) de 1968. "Le monde ne se divise pas entre pays possesseurs de la technologie nucléaire, arcboutés sur un privilège, et des peuples réclamant un droit que les premiers leur refuseraient. (…) La France sera intraitable pour la défense du droit de chaque Etat d’accéder au nucléaire à des fins pacifiques. Elle sera tout aussi intraitable à l’encontre de ceux qui violent les normes de notre sécurité collective."

Il a appelé les organismes internationaux à financer l’accès à l’énergie nucléaire dans les pays émergents : « il faut que la Banque mondiale, la Berd (Banque européenne pour la reconstruction et le développement) et les banques de développement s’engagent résolument dans le financement du nucléaire civil (…). Je propose donc et j’appelle tous les pays qui partageraient cette position à nous rejoindre pour que toutes les énergies décarbonées puissent être financées par les crédits de CO2".

La France a également annoncé lundi la création d’un institut international de l’énergie nucléaire regroupant les meilleurs enseignants et chercheurs français dans le cadre d’un réseau international destiné à former des spécialistes du nucléaire civil dans le monde. "J’ai décidé de passer à la vitesse supérieure en créant un Institut international de l’énergie nucléaire qui abritera une école internationale du nucléaire. » a déclaré le Président de la République. « Il concentrera les meilleurs enseignants et chercheurs pour offrir une formation de très haute qualité". Cet institut fera partie d’un réseau international de " dont le premier centre va être mis en place en Jordanie ».

La Jordanie participe à la Conférence sur l’accès au nucléaire civil, représentée par M. Khaled Toukan, Président de la JAEC , qui animera un panel sur la coopération avec les pays primo-accédants, et par M. Kamel Arraj, Directeur adjoint de la JAEC.

Dernière modification : 08/01/2015

Haut de page