Commerce extérieur

Déclaration du Porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, mardi 8 avril 2014.

Pour février 2014, notre déficit commercial s’est établi à 3,4mds€, contre 5,9mds€ en janvier. Sur 12 mois, le déficit commercial s’élève à 59,1 mds€. Il était de 67,1 mds€ en 2012.

Ce résultat mensuel, encore insatisfaisant, s’explique pour partie par une baisse sensible de nos importations, en particulier de nos approvisionnements énergétiques.

Nos exportations enregistrent une légère érosion de - 0,2 %, et une stagnation sur les 12 derniers mois.

Depuis 2012, la légère amélioration des résultats de notre commerce extérieur (- 74 Mds en 2011, 61 Mds en 2013) repose autant sur le dynamisme persistant de nos points forts à l’exportation que sur une baisse des importations liées à la faiblesse de la demande intérieure. Les chiffres publiés aujourd’hui s’inscrivent dans cette tendance. La constitution, au sein du gouvernement, d’un « pôle international » réunissant les affaires étrangères, le commerce extérieur et le tourisme a vocation à améliorer l’efficacité de notre dispositif. Elle devra contribuer à améliorer les performances de notre commerce extérieur.

Q - Est-ce que le Quai d’Orsay est le mieux placé pour gérer la politique des crédits et assurances-crédits à l’export ?

R - En créant un pôle international au sein du gouvernement, confié au numéro deux du gouvernement, la France s’est dotée d’une force de frappe à l’international. L’objectif est de rapprocher les administrations et de faire en sorte qu’ensemble elles soient plus efficaces pour défendre nos intérêts à l’étranger - dans toutes leurs dimensions, politique, économique et culturelle.

Dernière modification : 07/08/2014

Haut de page