Cérémonie de retrait du groupe médical français du camp de réfugiés de Zaatari

Le chargé d’affaires de l’Ambassade de France en Jordanie, M. Mostafa Mihraje, s’est rendu le mercredi 27 novembre au camp de réfugiés syriens de Za’atari, à la frontière syro-jordanienne, où il a salué le travail du détachement militaire Français, avant le départ définitif de celui-ci, pour l’ensemble des actions menées dans le cadre de l’opération Tamour. Il a témoigné une nouvelle fois du soutien de la France aux réfugiés syriens.

Dès le mois d’août 2012, la France a joué un rôle essentiel pour répondre, dans l’urgence, à la crise humanitaire. L’expertise des médecins militaires en chirurgie de guerre et la rapidité de la mise en place du détachement ont permis d’apporter une aide médicale d’urgence aux victimes des combats en Syrie, puis sur la durée, un soutien médical en s’adaptant aux besoins des réfugiés.

Depuis son déploiement jusqu’à fin novembre 2013, le groupement médical a réalisé 350 interventions chirurgicales lourdes, 15 000 consultations et 2000 consultations de psychiatrie au profit des réfugiés et des victimes des combats en Syrie, ainsi que 38 000 vaccinations d’enfants.

Lors de la cérémonie officielle de fin de mandat de l’opération Tamour, l’ensemble du détachement militaire français, le représentant du chef de la police jordanienne et du directeur du département pour les affaires des camps de réfugiés syriens,le représentant du directeur de la gendarmerie, le chef de l’hôpital militaire marocain et le directeur du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) pour le camp de Zaatari ont assisté à la descente du drapeau français du mât des couleurs.
A l’issue de la cérémonie, l’emprise française a été remise aux autorités jordaniennes.

Dernière modification : 08/01/2015

Haut de page