Appui à la réforme de la justice pénale en Jordanie [ar]

La France et son ambassade en Jordanie viennent d’apporter une nouvelle contribution à la modernisation de la justice pénale du Royaume, en proposant et en organisant la participation à un séminaire qui s’est tenu à Amman les 14 et 15 mai 2014, de deux éminents magistrats français, M Christian Raysséguier, Premier avocat général près la Cour de cassation, membre du Conseil Supérieur de la Magistrature, et M. Louis Di Guardia, Premier avocat général honoraire auprès de la même juridiction.

Au cours de ce séminaire qui était présidé par M. Akram Massadeh, Procureur général près la Cour de Cassation, membre du Conseil Judiciaire de Jordanie, et auquel ont participé une trentaine de magistrats du Parquet et du Siège de plusieurs cours et tribunaux, les deux experts ont présenté à leurs collègues jordaniens les spécificités du Ministère public français, son statut au sein de la Magistrature, ainsi que son fonctionnement et l’évolution de ses missions.

Ces deux journées d’informations seront complétées, courant juin 2014, par une visite d’études d’une délégation de 8 hauts magistrats jordaniens, conduite par M. Massadeh, et qui leur permettra de rencontrer les représentants de plusieurs institutions judiciaires et de juridictions françaises (Conseil Supérieur de la Magistrature, Inspection Générale des Services Judiciaires, Direction des Affaires Criminelles et des Grâces, tribunaux de Paris et de province).

Ces activités constituent un enrichissement et un accompagnement des réflexions actuellement menées par le Ministère public de Jordanie pour améliorer son organisation, dans le cadre d’un projet soutenu par l’Union Européenne.

Dernière modification : 05/01/2015

Haut de page