14 juillet : Discours de l’Ambassadeur

Allocution de Madame Corinne Breuze, Ambassadeur de France en Jordanie, à l’occasion de la Fête nationale

Mesdames et Messieurs les ministres
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Chers Amis,

Je suis heureuse que vous soyez ce soir venus nombreux célébrer avec nous la fête nationale de la République française. C’est une grande fierté de voir la France compter autant d’amis en Jordanie et une marque précieuse de la relation de confiance qui unit nos deux pays.

C’est aussi un immense plaisir pour moi, qui suis arrivée il y a moins d’un an, de pouvoir ce soir remercier tous ceux qui m’ont ouvert les portes de la Jordanie, en m’invitant dans leurs maisons, dans leurs entreprises, dans leurs associations, fidèles en cela à l’hospitalité qui fait la réputation de votre pays.

L’intérêt de la France pour la Jordanie n’a jamais cessé. Mais une chose est sûre : cette année aura été exceptionnellement riche en rencontres de haut niveau, politiques, économiques et culturelles, ici comme à Paris. La France s’est engagée de manière résolue et concrète à accompagner la Jordanie dans ses grands projets de développement, qu’il s’agisse des transports, de l’énergie, de l’eau ou des nouvelles technologies.

Le Premier ministre François Fillon a, lors de sa visite à Amman en février dernier, proposé à la Jordanie un partenariat global, économique, politique et culturel conforme au souhait du Président de la république et du Roi Abdallah Ibn Hussein. C’est ce partenariat global qui est notre feuille de route pour les mois qui viennent et je compte sur vous tous pour continuer à travailler ensemble dans cette direction.

Cette année a vu naitre beaucoup d’espoirs, mais elle a connu aussi des déceptions et des épreuves. Comme vous tous, nous sommes profondément déçus de l’absence de progrès dans les négociations pour la création d’un Etat palestinien, inquiets de la dégradation de la situation à Jérusalem et profondément choqués aussi par l’opération militaire au large de Gaza fin mai dernier qui a rappelé le caractère intenable du blocus de Gaza

De même, la crise économique, qui fait encore sentir ses effets et amène nos gouvernements à exiger des citoyens des efforts sans précédent, ne manque pas de susciter de fortes inquiétudes. Ces défis communs doivent nous rapprocher.

Malgré l’immensité de ces défis, la Jordanie sait rester un pôle de stabilité, de modernité et de modération dans la région. Elle trace sa propre route pour assurer à sa jeunesse un avenir meilleur.

C’est sur ce chemin que la France souhaite l’accompagner.

Vive la Jordanie, Vice la France, Vive l’amitié franco-jordanienne !

JPEG - 60 ko
JPEG - 40.3 ko
JPEG - 58.9 ko
JPEG - 62 ko
JPEG - 61.4 ko
JPEG - 57.1 ko
JPEG - 49.2 ko
JPEG - 55.6 ko
JPEG - 46.5 ko
JPEG - 44.3 ko
JPEG - 48.5 ko
im13
JPEG - 41.5 ko
JPEG - 43.7 ko
JPEG - 48.6 ko
JPEG - 43.6 ko
JPEG - 45.2 ko
JPEG - 44.9 ko
JPEG - 45.2 ko
JPEG - 41 ko
JPEG - 50 ko
JPEG - 43.6 ko

Dernière modification : 18/01/2012

Haut de page